mariage pour tous

L'amour pour tous

visuel-mariagepourtous.jpg

En ces temps mouvementés où le mariage pour tous est âprement débattu par nos chers politiciens, déchaînant à la fois dans l’hémicycle et dans les rues un vent de contestations plus proche de l’ouragan que de la brise, j’aimerais que nous recentrions un peu notre débat.

Puisque le vent souffle et plutôt fort, il ramène à mes oreilles ce slogan que nos parents ou grands-parents scandaient il y a de cela 45 ans : « Faites l’amour pas la guerre ». Je vous encourage plutôt à suivre ce bon précepte ;  déjà parce que faire l’amour est plus agréable que faire la guerre et puis parce que l’amour est certainement plus constructif et meilleur pour soi que la guerre.

Cela dit, il est indéniable qu’amour et guerre sont liés, regardons dans notre littérature (Roméo et Juliette) ou notre  Histoire (origine de la guerre de Troie) et nous observerons qu’il n’est pas rare que des histoires de cœur soient à l’origine de guerres.

C’est bien ce que nous vivons en ce moment, une guerre pour l’amour. Je suis peinée de constater que cette promulgation de loi s’accomplisse dans les cris, la colère, le rejet et que l’élément crucial soit finalement écarté.

Sans entrer dans le débat politico-sociétal et sans vouloir lancer une énième conversation sur le bienfondé ou non de l’idée, étant une femme de cœur, voilà bien l’unique sujet qui m’intéresse et sur lequel je voudrais que vous reveniez, le cœur et ce doux sentiment qui lui est  associé, l’amour.

Si le mariage n’est pas encore pour tous, l’amour, lui l’est depuis toujours. Et j’affirme une autre chose, le mariage n’exclut personne.  Personne ne vous interdit de vous aimer et de célébrer votre amour. Pour ma part, depuis cinq années à présent, je marie ceux qui s’aiment, qu’ils soient un homme et une femme, deux femmes ou deux hommes.  Je n’attends pas les lois pour agir, parce que j’ai compris une chose : l’amour n’a que faire de la loi.

Sachez-le, déjà aujourd’hui vous pouvez dire oui à celle ou celui que vous aimez !  Et voyez-vous, lorsque je demande à mes futurs mariés les raisons pour lesquelles ils souhaitent s’unir, rares sont ceux qui avancent que c’est par amour de la loi ! En revanche, tous sans exception affirment qu’ils désirent montrer à leurs proches  combien le duo qu’ils forment est un couple qui s’aime.

D’ailleurs, sur notre planète, il y a de nombreux pays où les mariages n’ont aucun lien avec la loi et aucun passage devant une autorité administrative n’est requis pour qu’il soit validé. C’est le cas notamment en Chine, mais aussi au Tibet, Zambie, Albanie, Iles Fidji, Sri Lanka, Israël.

Que devons-nous en conclure ? Que le mariage n’est pas une affaire de papiers mais de traditions et de coutumes. Et que c’est bien dans cette optique que je vous invite à réfléchir et à envisager votre union. Dès lors vous réaliserez que non seulement l’amour est pour tous, mais finalement le mariage aussi.

Alors, foncez, aimez-vous, mariez-vous !

×